Brazzaville : les travaux de la route de la Corniche démarrent bientôt

by



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-4136538743839209″
data-ad-slot= »9372639373″>

Les travaux du prolongement de la route de la Corniche vont démarrer dans quelques semaines. À l’œuvre sur la place dite Case-De-Gaulle, à Bacongo, la société chinoise CRBC s’attelle à la construction de la base-vie du chantier à quelques jours du lancement officiel des travaux, début février, par le chef de l’État, Denis Sassou N’Guesso

La Corniche va être réhabilitée dans sa section existante et prolongée sur le tronçon qui part du ravin du Tchad jusqu’au pont du Djoué. Selon la délégation générale aux Grands Travaux (DGGT), le premier tronçon partira du Beach de Brazzaville à la Case De Gaulle sur une distance de 3,7 km. La réhabilitation du tronçon existant et la construction du nouveau seront financées par l’État congolais sous maîtrise d’ouvrage déléguée de la DGGT.

La route à quatre voies, selon les techniciens de CRBC rencontrés sur place, sera construite le long du fleuve du Congo. Un échangeur est prévu sur le boulevard Denis-Sassou-N’Guesso, au niveau du croisement avec la rue du Tchad.

Le 27 janvier 2012, lors du lancement de l’étude de construction de la Corniche, le coordonnateur technique de la DGGT, Oscar Otoka, avait souligné que les études du premier tronçon étaient confiées à la société française Egis International. « Les travaux comprennent le recalibrage de la section existante et son prolongement au nord et au sud par deux tracés neufs à deux fois deux voies avec les ouvrages majeurs suivants : un viaduc haubané de 508 m de longueur ; une promenade paysagère le long de la voie routière ; un belvédère panoramique à proximité de la Case De Gaulle ; une marina au ravin du Tchad », avait-il précisé.

Le deuxième tronçon, qui aura les mêmes caractéristiques techniques et géométriques que le premier, part de la Case De Gaulle jusqu’au pont du Djoué sur 5,2 km. L’aménagement urbain des quartiers de Bacongo et de Makélékélé est prévu. D’ailleurs, la réhabilitation en cours de l’avenue Pierre-Savorgnan-de-Brazza qui débouchera jusqu’à la Case De Gaulle entre dans le cadre de ces travaux, souligne un technicien de CRBC.

Les études, le contrôle et les travaux du deuxième tronçon seront financés dans le cadre du contrat de désendettement et de développement dont l’Agence française de développement est chargée de l’instruction et de la mise en œuvre du projet, précise la DGGT.



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-4136538743839209″
data-ad-slot= »9372639373″>